Investisseurs

Message du président

Chers actionnaires, 

Au cours du dernier trimestre de réels progrès au niveau des revenus, du marché final,  du changement dans la réglementation et l’industrie envers la stérilisation des endoscopes flexibles ont été réalisés.

Lors du trimestre, la Société a expédié 40 stérilisateurs STERIZONE® VP4 à Getinge, remplissant ainsi une partie de leur obligation contractuelle relative aux commandes d’achats de 2017.  Les expéditions continuent de façon ordonnées et je suis satisfait de nos processus de production efficaces et de qualité. De plus, au cours du trimestre, nous avons expédié nos produits consommables brevetés à Getinge, qui les entrepose avec les stérilisateurs pour la revente aux usagers des établissements de soins de santé.  Notre profit brut a augmenté et nous continuons d’effectuer des investissements clés dans nos efforts d’autorisations réglementaires, de développement de produits ainsi que la vente et le marketing avec Getinge. 

Cela a conduit à un autre trimestre d’installations additionnelles auprès de clients, tant en Amérique du Nord qu’en Europe représentant un excellent échantillon d’établissements médicaux, universitaires, urbains et ruraux. Avec ces établissements nous avons été en mesure de démontrer notre proposition à valeur ajouté une fois de plus. 

Les installations en 2017 progressent beaucoup mieux qu’en 2016 et nous travaillons avec la direction de Getinge afin d’améliorer la performance vers un possible « moment clé » où les demandes dépasseront la production. À titre d’exemple, Getinge participe à des sessions de formation de plusieurs semaines à nos bureaux de Myrtle Beach. Aussi, nous mettrons en place une formation  du personnel hospitalier – des super utilisateurs, formation qui débutera en septembre.  Cette formation aidera les utilisateurs  à se tenir au courant de la liste croissante d’instruments qui sont validés avec notre stérilisateur et des outils disponibles pour maximiser l’efficacité de chaque charge. Getinge reçoit de nouvelles commandes ainsi que des commandes renouvelées. Ces installations proviennent de clients renommés. 

En regardant l’avenir, nous planifions l’augmentation de la capacité de production, notre gamme de produits futurs ainsi que les démarches pour accéder au marché de l’endoscopie gastro-intestinale (GI) avec notre technologie innovante. Chez TSO3 nous avons déjà mentionné que notre objectif est « d’offrir un instrument stérile pour chaque procédure » et, ce dernier trimestre, nous avons constaté l’évidence que nous ne sommes pas les seuls à penser de cette façon. Au cours du trimestre, les autorités réglementaires américaines ont fait parvenir, ce que nous considérons, un message à l’industrie. Dorénavant, les dépôts 510(k) de la part des manufacturiers d’endoscopes (OEMs), pour introduire certains types d’endoscopes, devront inclure des indications d’usage validées de stérilisation. Ceci est la nouvelle exigence aux États-Unis.  Nous sommes la seule société qui possède aujourd’hui une technologie validée et approuvée pouvant stériliser de façon  dite  «  terminale » les duodénoscopes (approuvée seulement au Canada et en Europe jusqu’à maintenant), les colonoscopes et les autres endoscopes flexibles, inclus dans les paramètres cadre de cette nouvelle exigence. Presque immédiatement après cette annonce, plusieurs manufacturiers d’instruments communiquaient avec nous pour connaître notre position quant à nos travaux de compatibilité sur les instruments. Nous avons, bien sûr, été heureux de les informer. 

Juste après la fin du deuxième trimestre, nous avons déposé un 510(k) pour une revendication d’usage élargie d’endoscopes flexibles ayant un mécanisme élévateur (ex. duodénoscopes). Nos données confirment que notre stérilisateur peut stériliser de façon dite “terminale” les duodénoscopes, qui sont à l’épicentre du dialogue de l’industrie concernant la contamination des endoscopes par la superbactérie. Ceci est un grand pas dans notre quête pour prouver qu’un endoscope peut être stérile, et donner aux hôpitaux et aux patients une façon d’envisager les risques significatifs auxquels ils sont exposés en utilisant des endoscopes non stériles. Pendant ce temps, de nombreux litiges dans ce domaine commencent à tenir les manufacturiers d’instruments médicaux et les hôpitaux responsables du retraitement inefficace. 

Nous croyons que cette tendance dans l’industrie est réelle et qu’elle devrait se poursuivre. 

Nous terminons donc ce trimestre avec une liste croissante de clients clés, d’opportunités de ventes identifiées et imminentes, d’efforts envers les revendications d’usage élargies des endoscopes et, un environnement réglementaire qui tourne en notre faveur.  

J’aimerais remercier l’équipe pour tous leurs efforts afin d’apporter un changement réel dans le retraitement stérile ainsi que nos propriétaires, les actionnaires de cette Société, pour leur appui continuel.

Sincèrement,

R.M. (Ric) Rumble

Président-directeur général